Aux Etats-Unis, le CO2 est reconnu dangereux pour la santé publique